Analyse semi-classique de l'équation de Schrödinger à potentiels singuliers

Orateur: Victor CHABU
Type: Thèse
Directeur: Clotilde FERMANIAN-KAMMERER
Site: UPEC
Salle: Amphithéâtre B4, Université Paris-Est - Créteil
Date de début: 07/11/2016 - 14:00
Date de fin: 07/11/2016 - 15:00

Dans la première partie de cette thèse nous étudions la propagation des mesures de Wigner associées aux solutions de l’équation de Schrödinger à potentiels présentant des singularités coniques, et nous montrons qu’elles sont transportées par deux différents flots Hamiltoniens, l’un sur le fibré cotangent à la variété des singularités et l’autre ailleurs dans l’espace des phases, à moins d’un phénomène d’échange entre ces deux régimes qui peut se produire quand des trajectoires du flot extérieur atteignent le fibré cotangent. Nous décrivons en détail et le flot et la concentration de masse autour et sur la variété singulière, et illustrons avec des exemples quelques questions issues de la faute d’unicité des trajectoires classiques sur les singularités en dépit de l’unicité des solutions quantiques, ce qui réfute tout principe de sélection classique, mais qui n’empêche dans certains cas de résoudre complètement le problème.

Dans la deuxième partie nous présentons un travail mené en collaboration avec Dr. Clotilde Fermanian et Dr. Fabricio Macià où nous analysons une équation de type Schrödinger pertinente à l’étude semiclassique de la dynamique d’un électron dans un cristal avec impuretés et montrons que, dans la limite où la période caractéristique du réseau cristallin est suffisamment petite par rapport à la variation du potentiel extérieur représentant les impuretés, cette équation peut être approximée par une équation de masse effective, ou, plus généralement, que sa solution se décompose en modes de Bloch et que chacun d’eux satisfait une équation de masse effective spécifique à son énergie de Bloch.

télécharger