A surface-based electrophysiology model motivated by cardiac atria modeling and relying on asymptotic considerations.

Orateur: Annabelle Collin
Localisation: INRIA, France
Type: Séminaire des doctorants
Site: UPEM
Salle: salle de séminaire
Date de début: 14/11/2012 - 14:00
Date de fin: 14/11/2012 - 14:00

La fibrillation auriculaire est le plus fréquent des troubles du rythme cardiaque et c’est une des raisons pour lesquelles nous nous sommes intéressés à l'électrophysiologie cardiaque sur les oreillettes. L’onde électrique se propageant dans le cœur peut être représentée par un système d'équations de réaction- diffusion non linéaires, couplé à une EDO qui représente l’activité cellulaire. Il s’agit du modèle bidomaine. Les techniques d’imagerie actuelles ne fournissent globalement que des surfaces pour les oreillettes cardiaques dont l'épaisseur est très faible. Nous avons donc cherché à réduire les équations du modèle bidomaine définies dans les oreillettes (couches minces) à une formulation posée sur la surface moyenne de celles-ci. L’enjeu est aussi fondamental en termes d’efficacité de calcul. Je vous présenterais dans un premier temps l'analyse asymptotique et le modèle bidomaine surfacique que nous avons obtenu puis des exemples de simulation sur des cas test. Je finirais par vous présenter les difficultés rencontrées lors de simulations réalistes.