Les courbes vues de Chine

Orateur: BREARD Andréa
Localisation: Université Lille 1, France
Type: Histoire et philosophie des mathématiques
Site: UPEM
Salle: 3B 116
Date de début: 17/03/2009 - 16:00
Date de fin: 17/03/2009 - 16:00

Les historiens accordent souvent la première définition du cercle en Chine au philosophe Mozi (v. 479-v. 381 av. J.-C.), qui dit : « Un cercle a un centre unique et des longueurs égales». Dans les premiers écrits mathématiques chinois qui nous sont parvenus aujourd’hui (en particulier les Neuf chapitres sur les procédures mathématiques du Ier siècle) on trouve des calculs de mesure du cercle, méthodes d’approximation par inscription et circonscription successives de polygones. C’est au début du XVIIe siècle avec l’arrivée des Jésuites qui transmettent la géométrie euclidienne et certaines méthodes calendaires qu’on commence à s’intéresser de manière plus systématique aux courbes en Chine. On traduit alors de nombreux ouvrages qui portent – souvent dans un contexte astronomique — sur la trigonométrie ou les sections coniques, en particulier l’ellipse. Ce chapitre de transmission interculturelle témoigne d’une assimilation des connaissances occidentales dans le contexte chinois et des efforts des mathématiciens de l’époque à faire la synthèse entre deux traditions jusqu’alors indépendantes.

Affiche: